Ville de Domont
0%
Retour vers Actualites

Sous l’égide du Service Municipal Jeunesse, 15 collégiens du groupe Ados Actions ont réalisé deux courts-métrages qui seront présentés fin mai au concours international FestiPREV 2018 à la Rochelle.

Publié le 16 mai 2018

Alerter les jeunes sur les dérives engendrées par une utilisation mal maîtrisée des réseaux sociaux : c’est le thème que les collégiens du groupe Ados Actions ont retenu dans le cadre de leur engagement 2017-2018. Pour la cinquième année consécutive, cette initiative du service municipal jeunesse a permis de constituer un groupe d’une quinzaine de collégiens volontaires issus de classes de 4e et de 3e, en lien avec le collège Aristide Briand.

« Cette action éducative vise à développer la notion de citoyenneté active par la participation des jeunes à des projets locaux innovants», rappellent Sébastien Forestier responsable du SMJ. C’est en tout début d’année que les jeunes du groupe se sont mis à l’œuvre autour d’un projet global de sensibilisation aux risques sous la forme de courts-métrages vidéo. L’idée : utiliser ces films pour animer des forums débats avec les parents. « Les jeunes ont eux même listé différents thèmes sur les dangers de la route, les addictions et les réseaux sociaux et leur projet s’est fixé sur ce dernier thème, plus facile à traiter sous la forme d’un film vidéo», précise James Feuillette, responsable adjoint.

Comme des pros

L’écriture du scénario de ce deuxième film a été lancée en janvier sous l’égide d’Agathe, stagiaire en formation au SMJ. Les jeunes ont ensuite organisé le tournage dès la fin du mois de février, avec une répartition des rôles très cadrée entre régisseur, acteurs, réalisateurs, techniciens. Comme des pros !
La phase montage s’est terminée début avril avec l’échéance d’une participation au Festival International du Film de Prévention et de Citoyenneté FestiPREV 2018, organisé par l’association Angoul’loisirs et la Communauté d’Agglomération de la Rochelle depuis 2016. Les courts-métrages des jeunes domontois ont été officiellement sélectionnés parmi 118 films réalisés sur le thème de la prévention et de la citoyenneté et seront présentés au jury en sélection finale du festival, aux côtés de trente autres réalisations.
Début juin, les jeunes domontois prendront la direction de la Rochelle pour un séjour de deux jours qui leur permettra de participer à différentes activités de loisirs et de suivre, en direct, le parcours de leur production. Nul doute que leur aventure fera le buzz sur les réseaux sociaux… avec modération.

Brève histoire d’Ados Actions

Ce groupe renouvelé chaque année au sein du collège Aristide Briand, sur la base du volontariat, est né en 2013 autour du jumelage des villes de Domont et de Wolstyn, en Pologne. Les jeunes avaient dans un premier temps organisé l’accueil d’un groupe venu de Pologne et s’étaient ensuite rendus à Wolstyn pour un échange sur le thème de la gastronomie. Depuis, Ado Actions, a suivi de nouveaux chemins autour de deux mots-clés : proposer et agir.

On retrouve ainsi nos jeunes volontaires dans l’organisation de la Color Dom’ et du SMJ Land, deux événements désormais bien ancrés dans le programme d’animation domontois. Leur renfort et leur implication sont très appréciés par les animateurs du SMJ et les services de la ville. Le groupe organise également une soirée annuelle fin janvier, où les collégiens de Domont sont invités.

Ado actions smj 2018

" Nous avons vu les deux films… c’est une belle surprise "

Deux scénariis originaux et bien travaillés, une réalisation ultra-rythmée servie par un montage très technique : les deux clips réalisés par les ados domontois sur le thème des réseaux sociaux méritent applaudissements et encouragements. Chaque film met en images une situation de détresse provoquée par un usage mal maîtrisé des réseaux sociaux les plus prisés des jeunes. Les tournages ont été réalisés à Domont, par des jeunes qui ont tour à tour endossé le costume des acteurs, des cadreurs et des monteurs. C’est efficace, percutant… bref, faites attention aux réseaux sociaux. Un message clair qui conclut chacun des deux courts-métrages après quelques minutes d’un suspens remarquablement.

Bref, faites attention aux réseaux sociaux