Ville de Domont
0%

Découvrez le projet cœur de ville ; des travaux d’envergures lancés en 2017 par la Mairie afin de redynamiser le centre-ville.

Janvier 2020

Travaux : phase finale

Les travaux touchent à leur fin, les différentes phases se sont dans l'ensemble bien déroulées et la circulation des piétons et des véhicules a été respectée.

Affiche-Coeur-de-ville-phase-finale-fevrier 2020

Affiche Coeur de ville phase finale plan de circulation février 2020

Août 2019

Aménagement de l'espace public

Les travaux du « Cœur de Ville » continuent, les phases d’aménagement de l’espace public (voiries, espaces piétons, stationnements, espaces verts) se succèdent sans trop de difficultés.

Toujours le même objectif : limiter au maximum l’impact des travaux auprès des riverains, des usagers de la gare et des clients des commerces.

Les travaux seront réalisés dans les rues ci-dessous :

  • Rue de la Gare et Parvis de la Gare ;
  • Avenue Jean Jaurès ;
  • Place du Marché ;
  • Rue Prévert ;
  • Rue Desnos ;
  • Allée Passementières ;
  • Rue Censier.

Le stationnement est interdit dans les zones d’emprises du chantier de 8h à 17h.
Retrouvez le plan avec les zones de travaux et les changements d'itinéraires ci-dessous. Soyez attentifs et respectez les sens de circulation.


Tract-travaux-amenagement-urbain-coeur-de-ville-phase-2-2019

Plan-circulation-travaux-amenagement-urbain-coeur-de-ville-phase-2-2019

Janvier 2019

Circulation, stationnement, aménagements urbains

Echanges constructifs avec les Domontois : de nombreux Domontois ont participé à la réunion publique présidée par le Maire le 18 décembre dernier pour présenter les premières propositions d’aménagement du Cœur de ville en matière de circulation et de stationnement. Objectif : finaliser les plans mis à l’étude par la Ville en vue d’un démarrage des travaux à l’été 2019.

La réalisation du projet Cœur de ville va entrer dans sa troisième et dernière phase de réalisation en 2019. La première tranche de travaux lancée en janvier 2017 par la ville, avait permis de déplacer et de mettre à niveau les différents réseaux (assainissement, telecoms...), puis de construire le nouveau parking de la gare. Le bâtisseur a ensuite pris le relais en lançant la construction des différents îlots d’habitat qui devrait s’achever d’ici le milieu de l’année 2019.

La Ville va désormais reprendre la main en lançant son programme de requalification des voiries et des espaces publics sur l’ensemble du quartier, prochain et dernier chantier qui doit s’achever au début de l’automne prochain, bouclant ainsi l’opération.

« Faire en sorte que ce quartier soit agréable et pleinement vivable »

Plus de 2 millions d’euros de travaux au programme. C’est le chiffre que le Maire, Frédéric Bourdin, a dévoilé en ouverture de cette réunion de concertation. L’investissement, entièrement porté par la Ville, doit permettre au nouveau quartier de « réussir son insertion dans le tissu urbain de Domont, et de rendre la vie la plus agréable possible, aux habitants, aux commerçants et aux usagers » a souligné le Maire en préambule. Des objectifs et des contraintes qui ont nécessité de profondes modifications des plans de circulation et de stationnement notamment. « C’est un projet complexe, contraint par la physionomie du quartier, qui changera certaines habitudes, il était donc nécessaire de recueillir l’avis des Domontois dans le cadre d’une réunion publique de concertation avant de finaliser les plans et d’intégrer les propositions des habitants », a précisé Frédéric Bourdin.

Point par point, ce qui va changer et ce qu’en pensent les Domontois

Le stationnement : 233 places de surface créées

233 : c’est le nombre exact de places de stationnement de surface qui sont prévues. 140 seront disponibles sur le parking situé à l’arrière du marché et 50 sur le parking réservé aux résidents des nouveaux immeubles. Les autres places seront aménagées le long des rues Jean Jaurès, Censier, Robert Desnos, du mail des Passementières. « Créer le maximum de place de stationnement dans le périmètre du quartier constituait la priorité fixée par la Ville », a précisé le responsable du bureau d’études. Des places qui s’ajoutent aux parkings souterrains des nouveaux immeubles ainsi qu’aux 420 places du parking de la gare et aux 32 places de parking Louis Aragon,  de quoi répondre aux besoins des usagers comme des résidents. Les modalités de stationnement ne devraient quant à elle pas évoluer. Le Maire a confirmé sa volonté de ne pas recourir au stationnement payant et de maintenir le principe de la zone bleue dans les rues commerçantes, les places périphériques restant en zone blanche. Place de la gare, la création d’une dépose minute de 6 places a également été proposée.

> Parmi les réactions entendues : la question du stationnement des deux roues (vélos, motos et scooters) a également été abordée et retenue pour une mise à l’étude.
Globalement, les propositions ont plutôt rassuré les participants, avec un nombre total de places disponibles conséquent.

La circulation : ce qui va changer

Pour comprendre le nouveau plan de circulation ci-dessous, un coup d’œil sur la carte s’impose. Suivez les flèches : vous y découvrirez les nouveaux principes proposés avec notamment l’inversion du sens de circulation de la boucle formée par les rues Censier et Aragon. Les propositions ont été élaborées sur la base d’une étude globale à l’échelle du quartier et de mesures précises des volumes actuels de circulation et même d’essais grandeur nature avec les bus récemment effectués.

Changement notable également autour du Cœur Citadin avec la mise en sens unique du dernier tronçon de la rue Jean Jaurès. Une mesure destinée par ailleurs à « limiter physiquement la vitesse des véhicules qui descendent vers la gare » a argumenté le Maire.

La place de la gare sera également reconfigurée avec la création d’un quai pour les bus, principe qui permettra de mieux organiser la circulation et le stationnement devant la gare en y créant une « mini-gare routière », en cohérence avec les propositions des transporteurs.

Les projets de cheminements piétonniers ont également été présentés. On relève notamment la mise aux normes des trottoirs de toutes les rues du périmètre pour les personnes à mobilité réduite. Des cheminements piétons qui seront tous matérialisés par l’utilisation d’une surface plus claire en béton désactivé.

> Les réactions : les riverains de la rue Censier ont plutôt appuyé l’idée d’un changement des sens de circulation sur la boucle Aragon/Censier. En effet, difficile actuellement de quitter la rue Censier qui débouche sur un rond-point très fréquenté, la sortie par la rue Aragon sur le rond-point situé devant l’entreprise Deolbois devrait poser moins de problèmes, ont-ils confirmé.

Les points importants du projet

  • Gestion des déchets. Le projet prévoit la création de plusieurs conteneurs enterrés, à proximité des commerces et du marché notamment. Nombreuses réactions sur le sujet réclament une vigilance particulière quant à leur utilisation souvent négligente.
  • Mobilier urbain et espaces verts. Ces aménagements s’effectueront en phase finale des travaux. Les choix de mobilier ne sont pas encore arrêtés. Les parkings et voies de circulation situés à l’arrière du marché et mail des Passementières seront agrémentés d'arbres adaptés à l’espace urbain.
  • Éclairage public. Pas de changement sur ce point. Le réseau récemment modernisé et doté d’économiques lampes à LED sera conservé et doté de points d’éclairage supplémentaires du même type, notamment sur le parking à l’arrière du marché.
  • Résidence de la gare. Le Maire a annoncé qu’un projet de rénovation de la résidence de la gare était à l’étude par son propriétaire. « Les façades seront modernisées et ravalées pour s'intégrer à la nouvelle architecture du quartier. On envisage également la suppression des arcades, avec l’alignement des vitrines commerciales en cohérence avec les futurs commerces du Cœur de ville. La rénovation de cette résidence constitue l’une de nos priorités et nous progressons sur ce dossier, en lien avec les bailleurs sociaux. C’est une bonne nouvelle après des années d’immobilisme », a précisé Frédéric Bourdin.
  • Nouveaux commerces. 23 surfaces commerciales, dont la Ville est propriétaire, seront proposées à la location. Près d’une centaine de commerçants, artisans, restaurateurs, ont déjà fait acte de candidature. La Ville retiendra des propositions solides, complémentaires des commerces existants et répondant à des besoins actuellement non satisfaits.
  • Logements sociaux. Ils représentent 20 % du total des nouveaux logements construits. Frédéric Bourdin a rappelé les obligations imposées à la Ville par l’état sur ce point. L’objectif fixé est de 25 % de logements sociaux à l’échelle de Domont pour 20 % actuellement. Un écart qui malgré ses efforts, a valu à la Ville de payer 75 000 € de pénalités, avec le risque, à plus long terme, d’être désaisie de son droit de préemption au profit du Préfet.

Le calendrier

  • Janvier - février 2019 : finalisation des études
  • Mars-avril 2019 : lancement des appels d’offres
  • Juin 2019 : lancement des travaux
  • Septembre 2019 : achèvement des travaux

Plan du programme global d'aménagement

Ce plan, élaboré par les services de la ville en lien avec un cabinet d’études spécialisé, fait apparaître les points forts du programme global d’aménagement du Cœur de ville :

  • les flèches rouges indiquent les nouveaux sens de circulation proposés ;
  • en jaune : cheminements piétonniers et trottoirs ;
  • carrés bleus : emplacements proposés pour l’installation de conteneurs à déchets enterrés.

Coeur de ville plan circulation janvier 2019

Septembre 2018

Maintenant, place aux futurs commerçants

Pas de Cœur de ville sans activité commerciale dynamique : la ville vient de lancer la promotion des 23 boutiques aménagées en rez-de-chaussée des îlots « Cœur Citadin » et « Cœur Village » situés autour de la place de la Gare.

Un objectif : assurer l’implantation de nouveaux commerces de proximité répondant aux attentes et aux besoins des Domontois. Comment seront choisis les commerçants, quelle marche à suivre pour postuler : toutes les réponses dans ce dossier spécial.

Alors que trois des quatre îlots du programme « Cœur de ville » sont déjà sortis de terre et bien avancés, la réalisation du programme Cœur de ville franchit une nouvelle étape, conformément au planning établi dès le lancement de l’opération.
Il est temps, désormais, de rechercher les commerçants qui s’installeront dans l’un des 23 locaux de toutes tailles, aménagés en rez-de-chaussée des îlots les plus proches de la Gare.
Commercialisation 100 % maîtrisée par la ville

Il faut en effet rappeler que l’attribution de ces boutiques et surfaces commerciales sera entièrement gérée par la Ville qui est propriétaire des murs.
Lors de la cession des terrains au promoteur qui avait été sélectionné dans le cadre d’un appel à projets, la commune avait négocié à la fois un prix de vente du foncier, mais également la propriété des locaux à usages commerciaux inscrits au programme. Le terme technique à employer en celui de « dation ».
La Ville n’a pas acheté ces locaux, mais les a obtenus sous forme de dation* en contrepartie d’un prix négocié sur la vente des terrains qui lui appartenaient.
* Le promoteur règle une partie du prix des terrains en donnant des surfaces construites, dans le cas présent les commerces à la Ville.

Pour quels types de commerces ?

Pour commercialiser les 23 lots disponibles, un groupe de travail réunissant élus, techniciens et la Semidor a été constitué en début d’année 2018, avec pour mission d’analyser les besoins et attentes des Domontois en termes de commerces de proximité.
Sans surprise, les habitants consultés au fil des rencontres de terrain, notamment par les élus, ont très majoritairement exprimé le choix de commerces de proximité, et notamment de commerces de bouche. D’une manière globale, les Domontois qui se sont exprimés ont bien identifié les commerces qui pourraient compléter l’offre existante sans pénaliser les professionnels déjà implantés.

Procédure de candidature simplifiée

Pour postuler, commerçants et professionnels n’auront qu’à compléter un questionnaire élaboré par le groupe de travail. Pas de procédure contraignante, mais des précisions à apporter sur la nature du projet commercial et des garanties à fournir au niveau financier, sans exclure d’ailleurs les entreprises en création. Le questionnaire mettra les postulants sur un pied d’égalité.
Une fois la présélection établie, le groupe de travail devra procéder à la répartition des commerces dans les surfaces disponibles. Les décisions seront prises non seulement à partir des souhaits exprimés par les futurs commerçants, mais également dans le souci de créer un parcours d’achat pratique et cohérent pour les clients, notamment les usagers de la gare.

Comment postuler ?

Vous souhaitez vous lancer dans une activité commerciale dans le Cœur de Ville, c’est simple !
Envoyez un mail à l’adresse suivante : coeurdeville@domont.fr
Afin que votre candidature soit pré-étudiée vous devez présenter votre projet (ouvrir un restaurant, une boutique…).
Un questionnaire plus précis vous sera ensuite envoyé afin de compléter votre dossier. Enfin vous recevrez des précisions sur les surfaces, conditions, loyers…

Le calendrier

  • Janvier 2019 > mars 2019 : sélection des commerçants et attribution des lots.
  • Avril > juin 2019 : signature des baux commerciaux.
  • Été 2019 : aménagement des surfaces par les nouveaux commerçants.
  • à partir de septembre 2019 : ouverture des commerces, en même temps que l’arrivée des premiers résidents.

Coeur de ville plan de masse commerces sept 2018

Juin 2018

Espaces publics, voiries, circulations : la Ville prépare les finitions

Après avoir procédé à la préparation des voiries et réseaux puis à l'aménagement du nouveau parking de la gare en 2017, la ville prépare la seconde phase de ses interventions dans le Cœur de ville. Un groupe de travail va affiner les plans d’aménagement des voiries et des espaces publics avec pour objectif, le lancement des travaux de finition du programme début 2019.

L’opération « Cœur de ville », c'est deux projets distincts mais parfaitement complémentaires. D’une part, la construction par Bouygues Immobilier des bâtiments qui accueilleront logements et commerces. D’autre part, le réaménagement des espaces publics qui demeure une responsabilité de la commune sur le périmètre de l’opération : rues Aragon, Brel, Censier, Desnos, rue et place de la Gare, Mail des Passementières et avenue Jean Jaurès.

Un an après le début des travaux de construction des immeubles, le programme vient d’entrer dans une nouvelle phase pour les services de la Ville avec la création d’un groupe de travail chargé de finaliser les plans d’aménagement des abords des immeubles et des voiries. « Les plans initiaux présentés tout au long des différentes étapes de la concertation présentaient des principes d’aménagement assez précis, mais il nous a semblé plus judicieux d’attendre que les immeubles sortent de terre et que le nouveau dispositif de stationnement soit 100 % opérationnel pour réaliser les ajustements définitifs », explique Frédéric
Étude de circulation

Parmi les sujets désormais à l’étude, la mise en place d’un schéma de circulation adapté à la future configuration du quartier. Une étude complétée d’une enquête de terrain a été confiée à un cabinet spécialisé au début du printemps, avec pour mission d’analyser les flux de circulation et les habitudes prises par les usagers de la gare et du nouveau parc de stationnement. Cette étude servira de base de réflexion au groupe de travail pour proposer d’éventuelles modifications des sens de circulation dans les rues du futur cœur de ville. « La réorganisation du stationnement a modifié les flux de circulation, il faut en tenir compte. L’étude technique en cours nous permettra de travailler avec des données très précises sur la provenance des usagers, sur les heures d’arrivées et de départ, sur les circuits actuellement empruntés et leur impact sur la circulation environnante », précise Frédéric Bourdin.

Voiries et espaces publics

Parmi les autres sujets abordés par les élus et les agents des services techniques : le profilage précis des chaussées, espaces de stationnement et cheminements piétons, ainsi que le choix des matériaux et du mobilier urbain. Le cabinet d’études qui accompagne la Ville sur ce programme a largement anticipé les échéances en proposant les premiers plans établis sur la base de relevés très précis.

Des plans qui positionneront, quasiment au centimètre près, l’ensemble des aménagements futurs. Sur le plan des matériaux, on privilégiera l’harmonie avec l’architecture extérieure des immeubles, la facilité d’entretien et la solidité sur le long terme. Même problématique pour la réalisation des espaces verts avec des choix de variétés qui devront être adaptées à l’espace urbain et aux contraintes techniques.

À quand les livraisons ?

Pas de problème sur les quatre chantiers en cours : le promoteur annonce des délais respectés et un paysage de livraison des logements conforme aux prévisions. L’immeuble « Cœur éclat » devrait être livré début 2019, suivi par l’immeuble « Cœur Village ». L’ensemble logements/commerces du secteur « Cœur citadin » sera achevé fin 2019 ». Le dernier lot livré, courant 2020, sera l’ensemble en accession « Cœur Jardin ».

Coeur de ville calendrier juin 2018

Mars 2017

Les grands travaux c'est...

Les premières étapes de travaux du programme Cœur de ville se sont déroulées sans difficulté particulière. Le démarrage des chantiers de construction des futurs immeubles et du nouveau parc de stationnement de la gare devraient débuter courant mai. Il s’agira alors de creuser les fondations des bâtiments, étape sensible qui s’effectuera à la faveur des beaux jours.

C’est fait Place de la Gare et rue de la Gare

Les travaux de déplacement des canalisations d'eaux usées et d'eaux pluviales de la place de la Gare viennent également de se terminer. Là encore, planning impeccablement respecté pour ces deux opérations.

C’est en cours Rue Robert Desnos et Parking d’Intérêt Régional

Les travaux vont se poursuivre jusqu’à la fin du mois de mars autour de cette partie du parking d’intérêt régional qui accueillera la résidence Cœur Eclat. Il est en effet nécessaire de déplacer les canalisations d’eaux usées et d’eaux pluviales qui traversent cette parcelle de part en part, de telle sorte qu’elles contournent le futur immeuble. Le chantier a nécessité le réaménagement de la voirie pour assurer la circulation des riverains, notamment vers la rue Robert Desnos. Ces travaux s’achèveront à la fin du mois de mars afin de mettre le terrain à la disposition du promoteur pour un démarrage des travaux de construction avant l’été. A noter que le stationnement sur une partie du parking est définitivement neutralisé.

Travaux Coeur de ville PIR Mars 2017

Avenue Jean Jaurès 

La phase de préparation des différentes opérations de construction se poursuit avenue Jean Jaurès, sur le tronçon compris entre la rue Jacques Prévert et la place de la Gare. Il s’agit, cette fois, de déplacer les réseaux souterrains d’électricité moyenne tension, de gaz, d’eau potable et de télécommunication. Actuellement situés côté impair de la rue, ils doivent être déplacés côté pair (côté marché/médiathèque).
La Ville profite de cette opération pour enfouir les derniers câbles aériens. Pendant cette phase de travaux, la circulation est mise en sens unique vers la place de la Gare.

Dans l’autre sens, les usagers doivent emprunter la rue de la Gare. Un principe de circulation qui sera d’ailleurs appliqué une fois le Cœur de Ville achevé.
À noter également la neutralisation des places de stationnement situées côté impair et devant le marché, à l’exception d’une place réservée aux Personnes à Mobilité Réduite.

Les grands travaux, c'est avant l'été

Après ces phases destinées à préparer le terrain, les grands travaux débuteront avant l’été.
Le Cœur de ville prendra alors de réelles allures de chantier, avec dans un premier temps le terrassement pour la création des parkings souterrains et des fondations et dans un second temps, la mise en place des chantiers de gros œuvre avec l’apparition des premières grues.

Cœur Citadin

Les maisons et locaux du triangle situés entre la rue de la Gare et l'avenue Jean Jaurès vont être démolis dès l’achèvement des travaux de déplacement des réseaux souterrains avenue Jean Jaurès.
Cette démolition devrait donc s’effectuer dans le courant du mois de mai sur une durée assez courte d’environ deux semaines.

Coeur de Ville Coeur Citadin (triangle) mars 2017

Création du parking

Sur l’ancienne cour aux marchandises de la gare. Les travaux de construction du parc de stationnement de 420 places, destiné principalement aux usagers de la gare débuteront également avant l’été.
L’objectif reste une ouverture de cet équipement début septembre, afin de libérer définitivement les terrains de l’actuel parking pour la construction de deux immeubles.

Cœur Jardin

Les travaux de réalisation de l’immeuble débuteront après la mise en service du nouveau parc de stationnement de la gare, en tout début d’automne.

Coeur de Ville Coeur Jardin (PIR) Mars 2017

 

Février 2017

La réalisation du programme "Cœur de ville" est entrée dans sa phase active dont voici les détails :

Un chantier en rythme de croisière

« Les travaux de terrassement sont quasiment terminés sur le terrain du triangle, devant la gare, de même que les fondations profondes. Au début de l’année 2018, le sous-sol sera achevé et nous pourrons lancer la construction des superstructures. C’est à cette étape que les immeubles commenceront véritablement à sortir de terre. Le béton sera livré par toupies et ensuite coulé dans des banches. » Déclare-t-on à la direction de Bouygues Immobilier, à Saint-Denis.
Cette étape est d’ailleurs largement franchie sur le secteur « Cœur éclat », sur la parcelle de l’ancien Parking d’Intérêt Régional, en proximité avec le quartier des Fossettes ou la réalisation des bâtiments avance à bon rythme. Sur la même parcelle, côté rue Censier, les travaux préparatoires à la réalisation des fondations ont débuté en novembre.

Commercialisation : sur la voie du succès

Sur ce plan, l’opération est déjà considérée comme un véritable succès par les équipes de Bouygues Immobilier. « Le programme suscite particulièrement l’adhésion des Domontois. De nombreux clients et prospects nous ont fait part de leur satisfaction de voir démarrer la requalification du centre-ville », estime Florian Bellanger, responsable marketing et communication à la direction Grande Couronne et IDF Nord de Bouygues Immobilier. « Nos acquéreurs sont aussi bien des futurs occupants que des investisseurs, séduits par la situation idéale du programme, à deux pas de la gare, dans une commune attractive ». Les conseillers commerciaux soulignent également « l’attachement de nombreux acheteurs à la commune, la volonté de bénéficier du confort d’un logement neuf, plus en adéquation avec leurs projets de vie et le vif intérêt porté à la domotique intégrée dans les futurs logements ».

Qui sont les acquéreurs ?

Une grande majorité de domontois. Les autres acquéreurs viennent de villes voisines du Val d’Oise dans une forte proportion, avec un attrait particulier pour les nouvelles commodités du futur quartier.

  • 30 % des acquéreurs ont entre 35 et 49 ans,
    30 % sont âgés de 50 à 63 ans.
    15 % des premiers réservataires sont âgés de plus soixante-cinq ans. De nombreux retraités domontois ont réservé un logement pour s’y établir et demeurer à Domont.

Cœur citadin

  • 65 logements en accession. 48 réservés
  • ou vendus
  • 27 logements sociaux (bailleur : LSVO)

Cœur village

  • 6 logements en accession. 4 réservés
  • ou vendus.
  • Pas de logements sociaux

Cœur éclat

  • 40 logements en accession. 31 réservés
  • ou vendus.
  • 10 logements sociaux (bailleur : I3F)

Cœur jardin

  • 81 logements en accession. 50 réservés
  • ou vendus
  • 21 logements sociaux (bailleur : I3F)

Les différentes composantes du programme Coeur de ville
Les différentes composantes du programme Coeur de ville

23 janvier 2017

Les premiers battements du Cœur de Ville ont débuté

Plan coeur de ville

Le coup d’envoi des premiers travaux de réalisation du programme a été simultanément donné sur deux secteurs du futur Cœur de Ville selon un échéancier établi en concertation par les services techniques et les promoteurs.

Objectif : limiter au maximum l’impact des travaux auprès des riverains, des usagers de la gare et des clients des commerces.
Les phases de chantier étudiées pour limiter les nuisances  pour cette opération qui nécessitera environ 2 ans et demi de travaux qui concerneront à la fois l’aménagement des voiries, des réseaux et des espaces publics par la ville et bien entendu l'édification des nouveaux bâtiments.

Comme convenu, le planning précis élaboré par les services techniques de Domont en liaison avec les promoteurs s’enchaînent parfaitement.
Tout au long de la mise en œuvre du programme, les agents des services techniques seront présents quotidiennement sur les différents sites pour s’assurer du respect des engagements pris par les entreprises et les promoteurs.

travaux coeur de ville